Au sujet de la fatigue extrême, des pensées flous et du temps des fêtes

Sur papier, ma médication est supposée être correcte. Dans la réalité, ce fut le mois où j’ai été le plus fatiguée depuis que j’ai commencé à prendre de la médication. Quand 3h pm arrive, je me sens comme s’il était 3h am, et l’envie irrésistible de faire une sieste me prend… On ne sort plus l’après-midi parce que je ne peux plus me concentrer sur la route. J’ai les idées embrouillées, et ça m’a prit une semaine complète me remettre d’une fin de semaine de retraite où j’étais supposée me reposer. Chaque taches domestiques m’appariaient comme une montagne. La maison est trop grande pour mes capacités ménagères. Nous y sommes constamment donc impossible de garder une pièce à l’ordre. Je vois toutes les imperfections : la peinture écaillée, les gribouillis sur les murs, les taches sur le tapis, le linoléum déchiré et manquant par endroit… Tout ça m’énerve et j’ai l’impression que je peux rien y faire. Je ramasse les choses qui traînent sur le sol et j’en ai déjà assez, comme si j’avais fait une journée de randonnée. Je tombe assise, étourdie, des fois à même le sol s’il n’y a pas de chaises dans la pièce. Je vais demander pour rencontrer un endocrino, la prochaine fois que je pogne ma doc au téléphone. Je vais au moins insister pour passer un teste pour voir l’était de mes glandes surrénales.

20171224163411_IMG_3391.JPG

J’aurais envie de peindre notre minuscule salle de bain du haut, présentement bleu ciel, en blanc, mais il faut enlever les nombreuses couches de peinture en dessous, avant. J’aurais envie de tuiler notre salle de bain du bas mais je sais pas du tout comment m’y prendre. J’aurais envie d’arracher le prélart de la cuisine mais avant de se rendre au bois franc, il y a six couches. J’aimerais mettre la maison à vendre, tel quel, et m’en débarrasser, mais personne en voudra. Elle est belle notre maison, mais notre bordel à l’intérieur, pas mal moins.

On a eu ma maman avec nous pour quelques jours et ça a tellement aidé. Une autre adulte pour rappeler aux enfants de se ramasser, pour jouer avec eu et décider du souper (et le préparer, accessoirement!). Et ça fait franchement plus « temps des fêtes » avec un grand-parent avec nous.

Nous avons été invité pour célébrer le nouvel an chez des amis en ville mais les enfants n’en ont pas envie et franchement, moi non plus. Oui, j’aurais bien aimé les voir, mais pas pour endurer les enfants demandant de partir toutes les demi-heures, en plus d’avoir a se trouver un stationnement dans le froid, au centre-ville. C’est pas grand chose, et vraiment pas la fin du monde, mais pour l’instant, c’est trop.

Bon, je vais essayer de mettre de l’ordre dans la maison, à défaut de pouvoir en mettre dans mes pensées.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s